Techniques simples de gestion du stress : comment se calmer et faire face

Face à un tigre, la poussée d’adrénaline, de cortisone et d’autres hormones de stress nous pousse à nous éloigner et à vivre. Mais face à un embouteillage, un client en colère ou une facture en retard, la même réaction de stress inhérente devient contre-productive, voire nuisible.

Nous avons besoin de moyens de gérer notre stress qui réduisent ces réactions automatiques et nous permettent de réfléchir calmement et clairement à la meilleure façon de résoudre le problème. Heureusement, de telles techniques simples de gestion du stress existent.

Technique simple pour gérer la réaction de stress physique

Notre réaction physique au stress se situe souvent au niveau le plus bas de notre conscience. Notre rythme cardiaque s’accélère, notre respiration devient rapide et peu profonde, notre tension artérielle augmente et nos muscles se tendent. Notre circulation sanguine est inondée d’un mélange de produits chimiques pour nous aider à survivre à une rencontre physique dangereuse. Rien de tout cela n’aide avec cet appel téléphonique redouté ou cet article tardif.

Pour vous calmer physiquement et revenir à un état calme et préparé, il vous suffit de prendre conscience, contrôler, approfondir et ralentir votre respiration.

Les parties du cerveau qui contrôlent la respiration fonctionnent généralement par elles-mêmes. Par le contrôle conscient, nous rétablissons le contrôle de nos réactions corporelles et modifions notre état mental et physique.

Technique simple pour gérer la réaction de stress émotionnel

Les réactions émotionnelles au stress peuvent être les plus pénibles. Souvent aussi, notre stress est personnel (relatif aux autres) et l’inconfort émotionnel peut aggraver la situation.

Les réactions de stress émotionnel comprennent la colère ou l’irritabilité, l’anxiété ou la peur, la dépression ou l’impuissance.

Basé sur la simple technique de gestion du stress par réaction physique, ralentissez et approfondissez votre respiration à mesure que vous prenez conscience de la façon dont vos émotions se ressentent dans votre corps. Lorsque vous remarquez la réaction de votre corps, nommez et reconnaissez vos sentiments. Ensuite, rappelez-vous que dans cette situation, il est avantageux de disposer d’un plus large éventail de ressources à votre disposition, et que le calme physique et mental vous aidera à y parvenir. Pendant que vous faites cela, votre réaction émotionnelle commence à refluer.

Une technique simple pour gérer la réaction de stress mental

Les réactions de stress physique découlent des émotions et les émotions découlent des pensées. Une fois que votre corps et vos émotions se sont calmés, vous pouvez prendre un certain temps pour remarquer les pensées qui y ont conduit. Gardez une trace et découvrez quelles pensées vous envoient habituellement en réponse au stress. Ce sont ce qu’on appelle des “pensées automatiques” car elles apparaissent d’elles-mêmes, vous avez peut-être été mises dans votre tête pendant votre enfance par une personne bien intentionnée ou autrement.

Lorsque vous avez une bonne idée de ce que sont vos pensées automatiques, vous pouvez commencer à les modifier.

Écrivez des contre-pensées logiques, adultes et sans reproche pour chacune de vos pensées spontanées.

Prenez quelques minutes et calmez-vous en prenant des respirations lentes et faciles et en pensant à un endroit agréable et relaxant.

Dans un état calme et méditatif, prononcez d’abord la pensée automatique comme si elle la transmettait à quelqu’un, puis suivez-la avec la nouvelle pensée. Répétez cela plusieurs fois, permettant à la condamnation de s’échapper de la pensée automatique et de se fondre dans l’idée de remplacement.

Répétez cet exercice jusqu’à ce que la pensée automatique ait été traitée.

Ces techniques simples de gestion du stress peuvent vous aider à déplacer vos pensées, vos sentiments et vos réactions physiques vers une compétence calme, ce qui est le meilleur cas pour faire face aux défis de la vie.

Leave a Comment

Your email address will not be published.